Quand et comment carafer un vin ?

Femme qui tient une carafe à vin et qui verse du vin rouge dans un verre à piedComme promis, après l’article sur le décantage, voici celui sur le carafage. Ces 2 actions, bien que différentes, peuvent être confondues car on décante souvent grâce à un carafage ! Commençons par un rapide rappel des définitions :

  • Décanter : transvaser un vin de sa bouteille dans une carafe afin de le séparer de son dépôt.
  • Carafer : verser le vin dans une carafe pour l’aérer rapidement et/ou le décanter

J’apporte un grand soin au carafage car s’il n’est pas réalisé alors qu’il le faudrait, ou s’il est mal fait, on peut passer à côté du vin, ce qui est dommage surtout quand la bouteille commence à atteindre un certain prix !

Quand faut-il carafer un vin ?

Cela dépend du vin, de son âge, de son appellation et ses cépages. Tous les vins n’ont pas besoin d’un carafage. Le carafage apporte une grande quantité d’oxygène d’un seul coup. Il est utile pour :

  • Les vins fermés pour lesquels les arômes sont peu présents au premier nez ont besoin d’un léger carafage avant le service. C’est le cas des vins blancs d’un certain âge qui ont passé du temps en bouteille. L’apport d’oxygène va ouvrir le nez et révéler les arômes. C’est le cas également des vins rouges qui commencent à vieillir. Le vieillissement en bouteille a fermé le vin sur lui-même. Un carafage avant le service va lui redonner son éclat.
  • Les vins tanniques, qui présentes de l’astringence en bouche surtout en finale, ont besoin d’un carafage important de plusieurs heures. L’astringence des vins provient des tanins abondants et souvent jeunes. L’apport d’oxygène en grande quantité va permettre aux tanins de se lier entre eux. Ces grosses molécules de tanins ainsi obtenues sont moins astringentes. Le vin devient plus rond et plus aimable. C’est le cas pour les vins rouges de garde que l’on dégusterait avant leur apogée, surtout dans les régions plantées de cépages tanniques comme le Tannat à Madiran ou le Cabernet Sauvignon dans le Médoc.
  • Les vieux vins ont souvent besoin d’un carafage qui permet d’effectuer une décantation. Comme vu dans le précédent article sur l’action de décanter, les vieux vins présentes un dépôt fait de précipitations de matières colorantes et de tanins. Ce dépôt est naturel et apparait au cours du vieillissement. Peu présentable, le carafage du vin va lui permettre d’éliminer ce dépôt. Attention cependant, les vieux vins ne sont pas tous capables d’absorber une grande quantité d’oxygène.

Comment carafer un vin ?

Les trois points précédents sont des généralités, pour savoir si le carafage est nécessaire, il est utile de connaître le vin et donc de le goûter. Cela peut être fait quelques heures avant le service. Si le vin est très ouvert (très aromatique et déjà agréable et charmant), pas besoin de carafage. Si le vin est fermé (peu d’arôme au nez et en bouche) ou très astringent, un carafage s’impose.

Remarques sur les vins tanniques et les vins natures

  • Un vin tannique est peu sensible à l’oxygène, il ne faut donc pas hésiter à le laisser en carafe plusieurs heures.
  • Les vins nature ont très souvent un process d’élaboration à l’abri de l’oxygène. Ce sont donc des vins qui se présente relativement fermés et ont besoin d’une bonne oxygénation pour être apprécié.

Les différents types de carafes

En fonction de la quantité d’oxygène que l’on souhaite apporter, il existe différents types de carafes. Les modèles sont très nombreux et peuvent présenter des spécificités particulières. Je n’en citerais que 3 qui me semblent essentiels.

  1. Carafe à vin rouge tannique ou vin jeune : très évasée en bas, la surface du vin en contact avec l’air est importante.

    Carafe à vin rouge tannique ou vin jeune
    Carafe à décanter rêverie 1,5l
  2. Carafe à vin blanc ou vins rouges légers : très haute et longue, la surface du vin en contact avec l’air est plus faible.

    Carafe a vin blanc ou vins rouges légers
    Carafe à vin open up 1,4l
  3. Carafe à vin vieux : aussi appelée « bec de canard », elle permet à la fois de décanter délicatement et de servir sans brutalité les vieux vins.
Carafe a vins vieux
Carafe canard 1,71 L

Comment est-ce que je réalise mes conseils de service ?

Lorsque je rédige mes fiches de dégustation, que ce soit pour la fiche présente sur le site ou sur les fiches imprimées que je glisse dans mes box, il y a toujours un conseil sur le carafage. Voici ma méthode :

  1. Lorsque je choisis un vin, je note très précisément mes premières impressions : fermé, ouvert, tannique…
  2. Puis j’aère le vin et je note son comportement : il s’ouvre ou rien ne se passe ou, dans quelques rares, il s’oxyde.
  3. La dégustation terminée je laisse le vin dans sa bouteille entamée de 1h à quelques heures, je le déguste de nouveau et note les changements.

Pour les vins rouges, surtout jeunes et/ou tanniques, je laisse la bouteille entamée jusqu’au lendemain et je note l’évolution. C’est de ces notations que je donne mes conseils qui vont de « pas de carafage » à « un bon carafage d’au moins 4 ou 5 heures ». Je le disais plus haut : connaitre le vin que l’on va servir est le meilleur moyen de le présenter de façon optimale ! Pour vous aider, dans ma cave en ligne, chaque bouteille est accompagnée d’une description. Idée d’accords mets et vins, conseils pour la dégustation et le service : je vous donne toutes les clés pour profiter pleinement de votre bouteille.