Focus sur la Bourgogne

adobestock 176374501 previewbourgogne

Situation

Etirée toute en longueur de Dijon à Mâcon sans oublier Chablis décalé au Nord-Ouest, la Bourgogne possède une grande variété de terroirs et donc de crus. A cheval sur 4 départements, elle se divise en plusieurs zones viticoles aux caractères propres qui vont du Nord au Sud :

  • Chablisien et Auxerrois au Nord.
  • Côte de Beaune et Côte de Nuit formant le sanctuaire de la grande Bourgogne et ses crus prestigieux
  • Côte Chalonnaise
  • Maconnais

Histoire

Comme pour beaucoup de vignobles français, la vigne a vu le jour au II°s. à l’époque Gallo-Romaine. Les vins étaient alors bien différents de ceux que l’on boit aujourd’hui. Ils étaient assaisonnés d’herbes, d’épices, de fruits, de miel et souvent coupés d’eau.

Avec l’essor de la chrétienté, la Bourgogne voit fleurir abbayes et monastères. C’est au sein de ces communautés que se développent la recherche de la qualité des vins et le classement des terroirs par climat. En Bourgogne, un climat correspond à une parcelle délimitée reconnue pour ses caractéristiques géologique, climatique et son exposition bien particulière.

Les Ducs de Bourgogne et la situation du vignoble au carrefour des grands axes de communication ont fini d’accroître la notoriété des vins de Bourgogne à travers le pays et dans toute l’Europe. Ils honorent les tables royales jusqu’au 18°s.

A la révolution, les grands domaines viticoles, appartenant aux ordres religieux et à la noblesse, sont confisqués et vendus comme biens nationaux. C’est ainsi que s’amorce le morcellement extrême que l’on connait aujourd’hui.

L’identité par le cépage

Il y a deux cépages rois en Bourgogne : Le pinot noir et le chardonnay qui occupent à eux deux 90% du vignoble ; Gamay en rouge et Bourgogne Aligoté en blanc complètent l’ensemble. De façon très anecdotique, on peut trouver du Sauvignon (AOC Saint Bris), du Melon et d’autres cépages autochtones.

Bien que présent dans d’autres régions grâce à leur grande adaptabilité, c’est véritablement en Bourgogne que ces 2 cépages ont trouvé leur terre et leur climat de prédilection : Pinot noir et Chardonnay se plaisent sur les terres pauvres de la Bourgogne aux hivers rudes et aux étés chauds.

Ils permettent de produire des vins de la simple appellation régionale ‘Bourgogne’ aux prestigieuses appellations des côtes : Vosne Romanée, Nuits Saint Georges, Pommard… ou de Chablis.

 

Les Climats Bourguignons

Inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 2015, les climats de Bourgogne (des Côte de Nuits et Côte de Beaune) colle à l’extrême à la notion de terroir :

Un Climat désigne une parcelle de vignes précisément délimitée par l’homme, et qui est reconnue par son nom depuis des siècles, souvent depuis le Moyen-Âge. Chaque Climat possède des caractéristiques géologiques, hydrométriques et d’exposition particulières. La production de chaque Climat est vinifiée séparément, à partir d’un seul cépage, et le vin ainsi produit prend le nom du Climat dont il est issu. La personnalité du Climat s’exprime dans le vin, millésime après millésime, grâce au savoir-faire du vigneron.

Ils sont plus de 1000 climats à se succéder sur les côte de nuits et côte de Beaune, certains répondant à des noms illustres comme Chambertin, Romanée-ContiClos de VougeotMontrachetCorton, Musigny…

La notion de climat est également présente dans le vignoble de Chablis.

En Bourgogne, quand on parle d’un Climat, on ne lève pas les yeux au ciel, on les baisse sur la terre

BERNARD PIVOT, écrivain

Retrouvez nos vins de Bourgogne ici : La cave à vin – Rouge & Compagnie (rougeetcompagnie.com)